fini

le marché de Noël - c'est du passé.



un bilan ? euh, oui, c'était sympa. j'ai rencontré des gens sympa, j'ai quand même vendu trois bricoles et demie. l'avantage? ben, j'ai plein de cadeaux pour Noël qui sont prêts et je peux me consacrer un peu à autre chose. à la confection des trois sacs que l'on m'a commandés il y a plus d'un mois déjà.... mais pas demain et peut-être pas lundi non plus.

merci, ana, pour la photo ;-)

ça me fait penser que dans le stress, j'ai oublié de prendre une photo du dernier sac créé! faut que je demande à d**** si elle me le prête.

ana*s Game

il y a 23 ans, tu as fait de moi une maman - de nous tes parents. pour tout ce que tu nous as appris, pour ton enthousiasme, ta joie de vivre et ton joli sourire je te dis merci. et aussi, joyeux anniversaire. je t'aime - fort comme une fleur et ...




merci ... je vais bien

et grâce à des copines qui se reconnaitront, je ne m'ennuie même plus. merci les filles. la boutique? euh. oui, elle va bien aussi, je produis sans cesse et les différents articles n'ont souvent même pas le temps de franchir le seuil de la boutique. ben ouais.

non - c'est pas que je m'en plains, mais voilà. 

parallèlement on m'a demandé de participer au marché de Noël avec mes sacs (lesquels je n'ai plus étant donné que ...). alors je dois fabriquer d'autres petits objets - mais j'ai le temps, hein ? pas de panique. 


(vendu)


même pas mal

la question était : dépenser de l'argent pour se rendre à créativa (une dépense qui inclut à la base : billet de train ou essence (+parking et éventuellement amende(s) pour excès de vitesse), billet d'entrée) - dépenser de l'argent sur place (automatiquement, hein?) à créativa pour des choses dont j'ignore aujourd'hui l'existence, perdre du temps (argument très important ces temps-ci).

voilà, je viens de prendre la décision en commandant les articles scrap que j'avais placés tout en haut de ma wishlist très personnelle - et j'avoue que j'ai malheureusement également commandé des petites babioles dont j'aurais éventuellement pu me passer. bref ... même pas mal.

je souhaite tout de même signaler par la même occasion que j'avais également mis plusieurs paires de bottes dans mon caddie "za***do" hier et que j'ai vidé le caddie avant d'arriver à la caisse. simplement parce que (non, je rigole) je n'arrive pas à coudre avec des bottes aux pieds. hahaha.

p.s. je me sens bien - je peux continuer à trier mes rubans.




pas de répit ...

quasi sans interruption je combine tissus, rubans et broderies. j'ai la tête pleine d'idées et c'est juste le temps qui ne suit pas.


y a des jours comme ça

je me suis résignée à recuire la gelée une deuxième fois en ajoutant du sucre, à relaver les six pots une nouvelle fois, à les reremplir et à constater non sans fierté que la consistance était parfaite.

poussée par un soudain sentiment de remords, j'ai frotté pendant 30 minutes le fond de la casserole et - merci - elle va bien.

côté couture, ça galère. je suis en train de confectionner un sac pour une amie - j'ai déjà pris du retard et là, ça coince un peu, parce que je ne me souviens plus très bien, comment j'avais mis en place la fermeture zip (qui n'est pas prévue dans l'explication de base). je vais de ce pas me munir d'un de mes très nombreux découseurs et méditer sur l'histoire.


à + ...

envie d'une nouvelle marmite vapeur ?

envie d'une nouvelle marmite vapeur, mais des scrupules face à cet achat inutile, étant donné que la vieille est robuste et à première vue increvable ? mais ce ne sont là que des apparences, rien n'est réellement increvable. j'en ai la triste preuve sous les yeux. voici la liste des ingrédients nécessaires à l'opération : 1 kg de coings bien mûrs, 1 dé à coudre (de préférence le plus petit disponible), de l'eau et la fameuse marmite vapeur = autocuiseur de 6 l.

mode d'emploi : laver soigneusement les coings (on ne sait jamais à quoi ils pourraient servir plus tard), couper en petits dés lesquels on déposera dans la marmite, remplir le dé à coudre d'eau et rajouter l'eau aux coings. fermer la marmite, mettre sur le feu et attendre (éventuellement profiter du temps d'attente pour prendre des photos du rallye qui passe devant la maison, faire réciter les devoirs aux enfants, etc., chacun trouvera une occupation selon ses envies.) au bout de 20 minutes, s'étonner que la soupape de la marmite ne monte toujours pas. tiens, bizarre. effectivement ça sent très légèrement le caramel (ou est-ce l'odeur des coings qui fondent?). aucune vapeur s'étant formée dans la casserole, il est tout à fait possible à ce moment-là d'enlever le couvercle, de rajouter la quantité d'eau indiquée dans la recette, soit 1/2 litre d'eau pour 1 kg de coings, de refermer le tout et de poursuivre la cuisson = extraction du jus de coings.

pour ma part, je n'aime pas la gelée de coings. donc, sans scrupules j'ai filtré le jus obtenu, jeté les morceaux de coings et posé la marmite dans un coin(gs) pour (en vain) essayer de nettoyer le fond recouvert d'une substance cristallisée noire plus tard.

ce matin, j'ai terminé la cuisson de la gelée, elle est jolie, encore relativement très liquide et quant au goût, je n'en ai toujours pas la moindre idée. et si ma famille osait s'étonner du goût de brulé, je déclarerais que c'est la petite touche 'vintage', si difficile à obtenir. ralala, je crois qu'il vaut mieux que j'aille coudre un moment.


bientot novembre

en attendant la neige, nous nous sommes évadés quelques jours au sud ...



un nouveau patron

c'est à chaque fois comme un puzzle et je crois que c'est cette notion-là qui me plait particulièrement. cette fois-ci, c'est un e-book de farbenmix "geldbörse" qui a retenu toute ma concentration pendant toute une journée et la moitié de la nuit (avec des pauses, bien entendu !!! ). il y a un endroit où je ne suis pas certaine d'avoir réellement tout compris. et comme à chaque fois - il y a des petits "réglages" à faire.


here we go

un nouveau sac (isabella by jolijou avec une fermeture zippé pour le confort). Et qui sait, le début d'une nouvelle histoire …





A day at grandma's

A mon avis on ne commence jamais assez tôt à habituer les jeunes demoiselles à avoir des sacs pour chaque occasion.

partir chez les grands parents, faire une pyjama-party plus tard ou emmener tout ce qu'il faut pour aller à la crèche.

Voici un sac "must-have".






mystérieux ?

je n'en dirai pas plus pour l'instant ...


tout s'explique

je me suis battue avec un entoilage super résistant - ça ne m'étonne même plus. j'ai utilisé ce que j'avais sous la main (en espérant très fortement que c'était le bon) - hélas non.

j'ai commandé il y a quelques jours l'entoilage demandé dans l'explication chez cotton color et il s'avère que le ‘bon’ est à peu près trois fois plus fin. haha. du coup, je vais créer une petite carte d'échantillons avec les désignations exactes. fini les guerres inutiles.





























escapades urbaines

pas de vrais vacances pour nous cet été. Mais c'est quoi, en fait, les 'vrais' vacances ? En revanche, nous nous sommes bien amusés quand même, notamment durant nos deux week-ends en 'amoureux'. Y a que ça de vrai (mais non, je rigole).


pas si bizarre que ça

jaune/orange & prune avec un large bord vert pomme : voici mon interprétation d'une idée proposée par Pia Welsch dans Patchwork Professional (03/10).



une fois les pièces de la partie centrale assemblées (coupées sans le moindre gabarit), j'ai choisi la couleur du bord. à première vue cela paraît quelque peu saugrenu, je suis d'accord. mais c'est sans doute mon subconscient qui m'a dicté ces choix, étant donné que dans ma caverne d'ali baba j'avais exactement ce qu'il me faut pour un couching, à savoir un mélange de fils One offs' by Oliver Twist (col. 009). ça s'annonce plutôt 'nice'.

sinon, deux petits séjours en Italie ce mois ci déjà. photos et récits suivront.



drôle de début de vacances

... avec ces allers venus vers l'ophtalmo. et les soucis qui vont avec. de surcroît, plus de travail que prévu (vacances, c'est pour tout le monde, non?)

alors après un lot de bikinis (-3- pour être exacte), une tunique en batiste blanche, voici un nouveau sac LUNA to be. j'espère le terminer avant mon notre petit week-end magique. 


quand on n'a pas de tête

on a recours au portail de téléchargement de burda - on se munit de ciseaux et de ruban adhésif et on se met au travail. 
le pire c'est que demain ou dans quelques jours/semaines, je vais forcément retomber sur le n° en question de burda mode (juin 2010). à moins que je l'aie jeté … pas impossible

j'ai vraiment l'art de me compliquer la vie ces jours-ci.


ana*s game 6

one of my favorites in twenty-eleven



top - ready to get quilted

fatiguée, à tous points de vue. mais contente d'avoir assemblé les vingt blocs des coeurs. 


je sais qu'il

se demande s'il me manque. et il va me le demander en face demain. alors autant dire OUI je m'ennuie de lui. voilà, ça c'est fait aussi.



bien sûr que non …

pas d'inquiétude. eva n'a pas eu de bébé. elle s'est juste prêtée au jeu du 'photoshooting'. à vrai dire, je ne lui ai même pas demandé son avis.

voici donc le premier mei-tai grandeur réel pour un vrai bébé. contente.

sur ma page facebook je cherche des mannequins bénévoles, âgés de 3 à 6 mois.


















un mariage heureux ...

quand le cutwork tool de bernina rencontre un dessin de broderie conçu pour le 
creative™ Embroidery Cutwork Needle Kit de Pfaff, ça donne ça :

suis contente ... (cependant, j'aurais pu/dû être plus confiante à la base et choisir un bout de tissu plus grand - là, avec un peu de chance j'arrive juste à couper un rabat pour un sac "dyade" et le tissu "contraste" aurait pu être plus contrastant LOL)

(p.s.: depuis ton balcon tu vois peut-être le coupon voler dans le vent)

Ana*s game 3

1er juin 1991 - quelle belle expérience : découvrir à son réveil que le petit frère est là, à la maison. 



Ana*s game 2

une photo vieille de 20 ans. ralala














(et demain ça sera encore mieux)

Ana*s game 1. je sais - je triche

j'ai été passablement occupée ces derniers jours, raison pour laquelle je n'ai découvert qu'aujourd'hui le défi lancé par Ana*

je me dis tant pis pour le retard et je participe quand même (et pourquoi pas).

voici une photo prise le 25 mai 2010. LOL


pRotoTypE Mei-Tai

non non non - on ne badine pas avec la sécurité des petits bébés. D'où la nécessité de réaliser au moins un prototype avant de se lancer dans les choses plus sérieuses. Voilà ce qui est fait. Le patron Mei-Tai en allemand est disponible chez DaWanda dans la boutique de "Kleinigkeit". La réalisation est un jeu d'enfant (si si).

Et me voilà partie pour faire mon premier vrai modèle pour un vrai bébé.


dyade - remastérisé

j'aime vraiment bien le patron ultrasimple du sac dyade. en revanche, il mérite quelques petites améliorations et j'ai donc utilisé l'explication donnée pour le sac claire par griselda de machwerk (disponible dans sa boutique dawanda) pour insérer une fermeture à glissière.

ce que j'aime par-dessus tout, c'est la personnalisation des deux rabats. 

je me réjouis déjà du prochain modèle. 


couronne joyeuse

j'ai terminé ma première "wreath of joy" – c'était amusant à faire. j'ai réalisé les "yo-yos" à la main, à l'aide de gabarits Clover. le tuto pour les fleurs en crochet vient d'ici. (site à consommer avec modération et seulement en cas de "trop de temps libre".)


je me réjouis des prochaines couronnes à réaliser. celle-ci est destinée à une personne plus que gentille aimant les couleurs claires. la prochaine sera déclinée en couleurs estivales.  





























patron "wreath of joy" de jolijou disponible chez farbenmix. enjoy 

(petite) robe noire et camélia

pour le mois d'août je vais avoir besoin d'une (petite) robe noire et je pense décorer un sac (à confectionner spécialement pour l'occasion) d'un camélia. me réjouis, surtout après cet aperçu :


est-ce que c'est pas juste troooooop beau ? j'en ai presque les larmes aux yeux.

découverte

tout à fait par hasard (ou presque) j'ai découvert un "nouveau" magasin online pour toute sorte de fourniture indispensable et comme je viens de faire un grand rangement et un grand tri dans mon stock, j'ai plus qu'assez de place.

la boutique des petits lutins, c'est par ici

les KAM-Snaps sont tout simplement géniaux. impossible de les enlever, une fois posés. et pour le prix, on n'hésite même pas à en commander toutes les couleurs de l'arc en ciel. j'ai également craqué pour le ruban à pompon et pour un stock intéressant de fermetures zip au mètre. 

que du bonheur.

la saison de ski …

… se termine par une sortie un peu différente que prévue … montée(s) en cabine, délicieux repas dans un resto d'altitude que sans problème on pourrait qualifier de gastro devant un panorama magnifique et descente à pieds (dans le désordre).


toujours en avril - toujours du ciel bleu

un ciel à peine perturbé par quelques cumulus, rien de méchant. les skis sont rangés (tu m'étonnes), les baskets aiguisées et quant à moi, cela pourrait durer des jours et des jours comme ça. 

le hic c'est que chaque année avant de pouvoir passer aux paisibles joies du mois de mai (que j'aime) et à la suite de l'été il y a ce fameux cap à passer. pas grave, je suis prête j'essaie de m'y préparer et voici un prototype de mes nouveaux essuie-verres que je compte utiliser très très prochainement déjà.

un peu plus tard, quand la nuit commence à tomber, je vais voler un peu de lilas dans le jardin d'en face. désinvolte ? sans doute un peu.


spring at the caprices

après une nuit plutôt courte (caprices festival oblige) j'ai profité du calme de la maison désertée pour terminer le projet lancé par bernina. il y a quelques semaines déjà, j'avais reçu un coupon de tissus pastel et je l'ai utilisé pour en faire un sac. 

le patron vient de farbenmix et la réalisation est ultra-simple (juste ce qu'il me fallait aujourd'hui).

par contre, si j'en faisais un autre (ce qui est plutôt probable) - j'améliorerais deux ou trois choses.

sinon, sous la pression de ma fille, je suis allée au Caprices Festival hier soir avec ma 'tite nièce préférée. 

et jamais jamais je ne la remercierai assez. je suis tombée AMOUREUSE du groupe CocOon. yeah..... 

ils sont juste trop géniaux et attachants. merci Ana*

par contre grande déception de mtb. ben tant pis.

P.S. je signale au passage que j'y ai retrouvé 80% de mes ami(s) facebook (soit 4 sur 5). trop cool.


























































un peu de temps ?

malheureusement je suis assez occupée aujourd'hui mais j'ai quand même craqué pour le nouvel e-book chez Farbenmix.

en fait, c'est exactement la déco que je voulais pour notre porte d'entrée.  

c'est la très talentueuse mme jolijou qui l'a imaginée. 

dès que j'ai fini mon "vrai" travail - je me mettrai à l'ouvrage.

voici la première couronne réalisée.








{joy by jolijou}

summer (to be)

je crois qu'on ferait tout pour faire venir la neige (ou alors qu'elle reste où elle est, mais jusqu'en novembre)



Travaux d'aiguille

Ces temps-ci je passe mon temps à broder des coeurs – à la machine. Rien à voir avec les travaux d'aiguille d'antan. 

Mais c'est comme pour tout – nous nous servons un peu partout de machines ultramodernes, nous nous entourons de gadgets électroniques et notre quotidien s'en voit complètement changé : De nos jours, nous communiquons par quelques clics de clavier, avec des ami(e)s dans le monde entier et souvent seul les fuseaux horaires nous séparent.

Aussi longtemps que je peux me souvenir, j'ai aimé créer des objets avec mes mains. Depuis que je suis toute petite, j'ai pu l'observer à l'ouvrage. Je me souviens encore des motifs au point de croix qu'elle brodait sur nappes, dessous de verre et serviettes de cuisine. J'ai le souvenir de grands tableaux en gobelin dans des coloris ternes et sombres qui finissaient par décorer les parois de son salon et j'ai l'impression qu'elle les brodait durant les longs après-midi d'automne. Dans ma tête j'associe à ces images l'odeur des bougies et biscuits de Noël et j'ai un souvenir de douceur, de paix et de quiétude. 

Avec beaucoup de patience, elle m'a aidée à la confection de mes premiers pulls tricotés et m'a toujours encouragée à poursuivre ce que je commençais. Je me souviens que nous passions des après-midi au jardin à travailler chacune à son "ouvrage". Moi je faisais probablement dans le futile (des fleurs au crochet par exemple) et elle crochetait des rideaux en dentelle au filet pour notre grande maison. Je me souviens du modèle que j'avais choisi pour ma fenêtre : il y avait des milliers de carreaux vides et seulement au fond une bordure décorative pour rendre ce long travail un peu plus varié. Quel courage. 

Et elle était toujours curieuse à découvrir de nouvelles techniques et matériaux. Ainsi,  elle s'amusait à nous tricoter des chaussettes dans les premiers fils "à motif jacquard intégré" disponible dans le commerce. 

Ce n'est que par hasard qu'elle me raconta, il y a quelques années, qu'elle maitrisait l'art de la dentelle à la navette - un passe-temps qu'elle partageait avec ses soeurs avant de se marier. Dommage que je ne l'ai pas su plus tôt. J'aurais aimé qu'elle me montre comment faire.

Ensuite, ses yeux commençaient à être trop fatigués, ses mains aussi. Alors plus de travaux d'aiguille – je suis fière d'avoir pris la relève et elle me manque déjà. Ma grand-mère s'est endormie hier soir pour toujours à l'âge de 98 ans.

Une page se tourne …


malgré le reste

  • se motiver pour aller faire un peu de peau - fait tellement beau

  • constater que vraiment, vaut mieux être bien motivé, car il fait tellement chaud

  • souffrir (à cause de la chaleur sûrement, mais aussi à cause du reste) - et quand même aller au bout

  • presque mourir d'une syncope - car le coeur bat vraiment trop trop vite

  • se dire tant pis

  • faire juste une minute de plus qu'habituellement

  • être réconcilié avec soi-même

  • faire des photos

  • redescendre et se dire que c'est la dernière fois - trop de cailloux partout, même à 2'543 mètres 

  • se faire shooter par un snow-boarder sûrement drogué LOL 

  • regretter de n'avoir pas enfilé les gants = pouce écorché dans la neige

  • boire un grand verre de chocolat très très très froid dans la tasse préférée

  • et se réjouir d'avoir l'après-midi devant soi pour avancer les coeurs

il est là

et moi j'ai du travail... alors la découverte du livre attendra.

félicitations à mme maki et tout plein de succès. 


anticyclonique

Un anticyclone est une zone de circulation atmosphérique autour d'un centre de haute pression. Leur sens de rotation est lié à la force de Coriolis: ils tournent dans le sens horaire dans l'hémisphère nord et dans le sens anti-horaire dans l'hémisphère sud. C'est ce qui définit également la circulation anticyclonique1. La formation d'un anticyclone se nomme anticyclogénèse et sa dissipation anticyclolyse.

ce matin, je suis partie à la recherche du moindre indice d'un changement de météo.
nada …
un vacancier, croisé en route et qui de surcroît était fort bien informé, m'a précisé que cela faisait 29 jours que cette misérable situation durait déjà. tiens, j'aurais dit au moins mille 43. 
et je trouve que cela mérite une photo du jour tout à fait exceptionnelle. 
sinon, rien de spécial à signaler (peut-être je devrais souligner que les photos ci-dessous ont été prises à quelques instants d'intervalle - le même jour. c'est quand même intéressant de voir les différences de bleu qu'il peut y avoir).




presque un an plus tard

pas très fière, je l'avoue. au mois d'avril j'en parlais déjà ici et pour l'instant rien  presque rien de nouveau.

sauf que là, j'ai commencé à couper les différentes pièces dans la soie (sauvage) et je suis décidée à me mettre au travail très très sérieusement. 

je ne peux malheureusement pas broder les grands coeurs en une fois - alors Sarah m'a mis à disposition deux motifs retravaillés spécialement pour des plus petits cadres. j'appelle ça un service impeccable et une efficacité redoutable. je lui ai écrit en début d'après-midi et à peine une petite heure plus tard, elle m'envoyait déjà sa réponse avec une explication très détaillée. wow !!! 

en plus, je suis assez contente de mon premier essai. 



c'est pas juste

pourquoi la neige tombe sur la Corse et nous ici, on se coltine jour après jour un ciel quasiment immaculé ? 

elle arrive quand la grosse grosse perturbation avec 3 m de neige fraîche ?


le truc de la photo du jour

je l'avais pas encore mentionné, et comme sur mon blog de la photo du jour il n'y a pas de texte (manquerait plus que ça, tiens), je le précise ici. le truc de la photo du jour, c'est que je la prends obligatoirement le jour même du 'billet'. pas de tricherie, s'il vous plait. 

pas toujours évident et je me suis autorisée un certain nombre (à définir) de jokers. j'espère en tous les cas tenir le coup le plus longtemps possible. 

voilà, fallait le mentionner. parallèlement j'hésite à faire une liste à la fin d'un mois pour associer les images à une phrase ou à deux, trois mots. 

à voir …

p.s. je suis tombée sur un "nouveau" meuble à l'atelier du plus gentil mari du monde. même pas 24 h plus tard, il me l'a fait amener, avec une fraiche couche de cire naturelle. c’est pas cool ça?

Cool

a long long day

  • réveil entre 4h30 et 5h ... (pas vérifié)

  • debout à 5 h pour regarder les 3e & 4e sets (haha)

  • commencer la journée par du rangement

  • passer du temps (plus d'une heure) à discuter au téléphone

  • mettre de l'ordre dans l'ordinateur 

  • constater que malgré tous les efforts, le programme (qui embête) ne fonctionne toujours pas

  • avoir le sentiment de ne pas avancer

  • commencer (au moins ça) une (longue) traduction 

  • acheter un nouveau pantalon de ski (exactement celui que je voulais en plus, sans même savoir qu'il existait en 'vrai')

  • regarder sans se lasser la grande montagne en face si différente à chaque fois

  • essayer de 're'mouler les sticks pour les lèvres (en vain)

  • constater que le chauffage est en panne, même pas grave. il fait juste -7° et les pièces de rechange devraient arriver dans deux jours (lalala)

  • enfin confectionner une housse iPod touch, si souvent réclamé

  • jurer que c'était la dernière … à moins de trouver une façon différente pour assembler les pièces que celle proposée par Amy Butler (à vérifier dès demain)

  • le cas échéant, mobiliser les cellules grises pour imaginer une nouvelle façon de traiter ce patron (au vu du nombre d'iPhone et iPod touch par ici)

  • poster in extrémis "the picture of the day"
à venir :
  • prendre une loooongue douche, question de se réchauffer

  • tomber de fatigue, néanmoins lire quelques pages du challenge


Ratz-Fatz by Farbenmix

week-end busy busy. sept petites pochettes "Ratz-Fatz" de Farbenmix (patron gratuit) pour les très nombreuses meilleures amies (tu parles!!!) de la (pas si) petite dernière. 
le soleil continue à briller d'un ciel immaculé - ras-le-bol, j'aimerais qu'il neige là, tout de suite et beaucoup. 
quant au patron Ratz-Fatz, d'ici quelques jours (c'est du moins mon objectif) je rédigerai un tuto légèrement modifié amélioré. 



et un autre sac *give me 5*

encore trois autres et le compte est bon … 



y a pas de miracle

cela faisait une 'éternité' (la faute à PS et PSE) que je n'avais plus utilisé ma machine à coudre. mais c'est comme le vélo - ça ne s'0ublie pas. nouvelle année rime avec nouvels anniversaires. me voilà motivée à diminuer mon stock de tissus. (sauf que parfois j'avoue avoir un peu de mal à m'en séparer, raison pour laquelle le choix me prend presque plus de temps que la réalisation de l'objet).

bref. pour me chauffer (et aussi parce que l'heureuse destinataire fête son anniversaire déjà aujourd'hui) un nouveau ToGo de Farbenmix. 

grâce au cadeau réalisé pour la meilleure grande fille du monde j'ai un véritable stock de Vlieseline et autre "non-tissé" de toutes les qualités imaginables. et pour la première fois, j'ai ainsi stabilisé les pièces correctement. je trouve le résultat plutôt concluant. comme quoi, faut pas négliger certains détails.

à bientôt. (j'avais hésité à utiliser une des photos ToGo comme "photo du jour" pour mon nouveau blog, mais avec un peu de chance j'arriverai à faire mieux un peu plus tard dans la soirée.)